Cet article du Dr Olivier Farmer est tiré du magazine Le Spécialiste de juin 2016. Il est reproduit ici avec la permission expresse de l’éditeur. Le magazine peut être consulté à l’adresse fmsq.org. Les décès successifs (sous les balles des policiers) de plusieurs personnes en situation d’itinérance (Mario Hamel en 2011, Farshad Mohammadi en 2012, et […]
Lors de l’Assemblée générale annuelle de BOMA Québec le 5 mai dernier, James McGregor, directeur général du Mouvement pour mettre fin à l’itinérance à Montréal (MMFIM), a reçu un chèque de 10000 $ des mains de Dominic Gilbert, vice-président du groupe. Il s’agit de la deuxième contribution de l’organisme au MMFIM. « Nous nous réjouissons de l’apport […]
Pas de commentaire 03.06.2016
Nous vous proposons une sélection d’articles sur la question de l’itinérance parus dans les journaux nationaux et internationaux.  Old and On the Street: The Graying of America’s Homeless 31 mai 2016 Le New York Times dresse un portrait exhaustif des effets entrecroisés entre l’itinérance et le vieillissement en Amérique du Nord. Selon une perspective démographique […]
22.06.2016
Selon Olivier Farmer M.D., chef du Service de psychiatrie urbaine du CHUM : « […] la santé mentale et l’itinérance ne sont pas des fatalités, des maux qu’il faut accepter avec philosophie et surtout impuissance […]. Ils méritent d’être combattus avec la même ambition et la même énergie que les autres grandes maladies que l’on connaît. » Cette citation vous interpelle ? Apprenez en plus sur la « psychiatrie de rue » et le Projet de réaffiliation en itinérance et santé mentale – PRISM, en lisant cet article paru dans la revue Le Spécialiste de la Fédération des médecins spécialistes du Québec #itinérance #santémentale
Les décès de plusieurs personnes en situation d’itinérance ont exposé les failles importantes et, en fait, l’échec lamentable du réseau de la santé face à cette clientèle.
16.06.2016
Pour contrer la discrimination est la violence que subissent les membres de la communauté LGBT dans les refuges pour personnes sans-abri, une première initiative américaine et exclusive pour ce groupe a ouvert ses portes à San Francisco. Un besoin nécessaire, alors qu’il a été recensé que près de 29 % des personnes #itinérantes de cette ville s’identifiaient comme membre de la communauté LGBT en 2015. À Montréal, l’Enquête complémentaire du 24 août 2015 sur les personnes en situation d’itinérance a inclus une question sur l’orientation sexuelle. Ainsi, 11 % des répondants ont indiqué avoir une orientation homosexuelle ou bisexuelle. Ce pourcentage est nettement plus élevé que dans la population générale (3 %). #RevueDePresse
By Linda Childers Tommi Avicolli Mecca, director of counseling programs at the Housing Rights Committee of San Francisco, still remembers the day six years ago when a young homeless gay Latino man came to his office in tears. “His face was bruised, and he told me he’d run away from his family, and h...
13.06.2016
Le 6 juin dernier, un investissement supplémentaire de 17 millions de dollars a été octroyé par le gouvernement fédéral pour lutter contre l’#itinérance. Une aide financière précieuse pour les organismes montréalais œuvrant auprès des personnes en situation ou à risque d’itinérance. Selon Matthew Pearce, directeur de Mission Old Brewery (page officielle), les nouveaux fonds consacrés aux besoins des personnes sans-abri doivent avoir un impact clair et mesurable sur le terrain. Comme organisme communautaire, explique-t-il, nous ne pouvons nous contenter de faire qu’un bon travail auprès des personnes les plus démunies de notre société, nous devons faire plus en livrant des résultats tangibles qui visent à réduire et à mettre fin à l’itinérance telle que nous la connaissons présentement à Montréal. #RevueDePresse
Funding should focus on movement — transferring people from a state of homelessness to social inclusion, and this, as rapidly as possible.
21.06.2016
Aujourd'hui, c’est la Journée nationale des #Autochtones. Saviez-vous que le Dénombrement (#jecompteMTL) des personnes en situation d’itinérance à Montréal du 24 mars 2015 a rapporté que la population itinérante compte 10 % d'Autochtones dont 40% d’Inuits? Apprenez-en plus sur l'#itinérance chez les Autochtones à Montréal et sur les meilleures pratiques en termes d'interventions ici et ailleurs au Canada, en lisant notre série d'articles, tirée d'une étude d'Anne-Marie Turcotte. #JNACanada #villedemontreal
Cet article est le premier d’une série de trois que nous allons publier cette semaine concernant l’itinérance chez les Autochtones à Montréal. Tirée d’une étude faite par Anne-Marie Turcotte pour le MMFIM à l’été 2015, cette partie est une introduction à l’enjeu et présente le portrait global de la…
14.06.2016
Nous déplorons les évènements tragiques survenus il y a quelques jours au Centre NAHA. Cette situation nous rappelle l’importance du soutien préventif et de l’accompagnement chez les personnes les plus vulnérables.
QUÉBEC, le 13 juin 2016- Suicide au Centre NAHA - Le gouvernement libéral doit redonner les ressources nécessaires aux organismes qui luttent contre l'itinérance.
12.06.2016
TheNewYorkTimes : Il y a deux ans à peine, Honolulu était considérée comme une des villes américaines comptant le plus grand nombre de sans-abri parmi ses habitants, au point de mettre en péril l’économie de la région. Depuis,l’#itinérance des individus a presque disparu, notamment par l’adoption de lois punitives pour contrer l’état d’indigence. Si ces mesures répressives ont été applaudies par l’industrie touristique et les autorités locales, certains acteurs se sont questionnés sur la pertinence et les impacts de la criminalisation de l’itinérance pour éradiquer ce phénomène de la capitale hawaïenne. Que pensez-vous des mesures prises par Honolulu pour mettre fin à l’itinérance de cette région ? Partagez votre #Opinion sur notre page Facebook ! #RevueDePresse
Honolulu responded to what the governor called a state of emergency, passing tough criminal laws aimed at ridding sidewalks, streets and parks of homeless people.
18.06.2016
Dans la capitale tchèque, l’entreprise sociale Pragulic emploie des guides sans-abri pour faire connaître aux gens les difficultés de vivre dans la rue. Lancé en août 2012, l’objectif de ce projet est double : fournir du travail aux personnes en situation d’itinérance et sensibiliser la population aux difficultés auxquelles est confrontée la communauté de sans-abri. Des initiatives similaires existent déjà dans plusieurs villes européennes, dont Berlin, Barcelone, et Londres. Croyez-vous que Montréal devrait entreprendre une telle initiative ? Partagez vos commentaires sur notre page Facebook ! #RevueDePresse
Social enterprise Pragulic employs homeless people in the Czech capital to raise awareness of the hardship of life on the streets
14.06.2016
Selon le Veterans Emergency Transition Services (#VETSCanada), entre 10 et 15 000 anciens combattants seraient à la rue en ce moment. Une donnée peu connue, que l’organisme a tenté de réduire samedi dernier [le 11 juin 2016] en offrant une première « Période de service » dans les rues/quartiers d’une dizaine de villes canadiennes, dont Montréal. Le cofondateur de l’organisme, Jim Lowther, explique : « Il n'y a vraiment pas grand-chose pour aider [les vétérans en situation ou à risque d’itinérance], et c'est quelque chose que très peu de gens savent ». Pour en savoir plus sur cette initiative : #RevueDePresse
Entre 10 et 15 000 vétérans seraient à la rue en ce moment, selon Veterans Emergency Transition Services (VETS) Canada. Une donnée peu connue, que l'organisme a tenté...
10.06.2016
À Montréal, selon le dénombrement des personnes en situation d’itinérance de 2015, près de 6 % des individus recensés étaient des vétérans, un pourcentage comparable aux 7 % répertoriés à Toronto lors du dénombrement de 2013. Au Canada, les anciens combattants représentent 2 % de la population globale. Le 11 juin, afin de sensibiliser les collectivités sur les conditions de vie des anciens combattants en situation ou à risque d’#itinérance, une marche nationale se déroulera dans les grandes villes canadiennes. À ce sujet, regardez le reportage de Catherine Kovacs « Les blues des vétérans », via notre page Facebook. #VetsCanada
Le 11 juin, une marche nationale ve se tenir dans les grandes villes canadiennes, afin de sensibiliser les citoyens aux conditions de vie des anciens combattants, qui sont en crise ou sans abri. C'est un phénomène mal connu. De plus en plus de vétérans viennent grossir les rangs des itinérants. Il y...
Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal © 2016.