Le compte à rebours est commencé ; moins de 10 jours avant le jour J du 24 avril, moment désigné pour la tenue du deuxième dénombrement de l’itinérance visible à Montréal qui sera réalisé en même temps qu’un premier dénombrement dans 10 autres régions du Québec.
Découvrez les bénévoles de Je compte MTL 2018 qui parcoureront la métropole à la rencontre de personnes en situation d'itinérance les 24, 25 et 26 avril.
Ayant tenu en 1992 son premier dénombrement des personnes en situation d'itinérance, Calgary fut alors pionnière dans le domaine. Depuis, cette ville est citée en exemple pour ses actions coordonnées mises en place visant à solutionner l'itinérance.
Sortir 2000 personnes de l'itinérance chronique et cyclique
#Objectif2020
16.04.2018
Daniel O’Keefe est très fier du chemin qu’il a parcouru depuis deux ans, grâce à #DestinationEmploi. La plateforme en ligne de réinsertion professionnelle déploiera dès lundi 10 #bornes interactives dans des organismes, comme la La Maison Du Père et Cactus Montréal, pour inciter davantage de personnes vulnérables à déposer leur candidature, et d'entreprises à soumettre des offres d'emploi. « Ce sont des emplois qui leur sont réservés par les employeurs. Ils n'ont pas besoin d’aller sur des sites comme Jobboom avec des candidats qui ont eu moins de problèmes. Ça leur permet de ne pas avoir peur du regard de l’autre », a expliqué le directeur général de la Société de Développement Social Émile Roux, derrière Destination Emploi.
03.04.2018
Saviez-vous que #Calgary est la première ville canadienne à avoir pratiqué dénombrement de l'#itinérance en 1992? Aujourd'hui, celle ville pionnière en matière de dénombrement est reconnue pour ses efforts de mobilisation et de coordination pour solutionner l'itinérance. Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal Calgary Homeless Foundation
19.04.2018
À voir! Reportage de #LaurentTherrien. De plus en plus de demandeurs d'asile utilisent les ressources destinées aux personnes itinérantes. En attendant de trouver un emploi et un logement abordable, ils n'ont d'autre choix que de dormir dans les refuges et de demander de l'aide alimentaire. À titre d'exemple, #SamWatts affirme que la Mission Bon Accueil-Welcome Hall Mission est passé de 1000 à 5000 demandeurs d'asile sur 19 000 usagers qui font appel à son #Marché #alimentaire. Le Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal a noté ses préoccupations sur la situation. «Il faut tout simplement que les ressources spécifiques pour les demandeurs d'asile et réfugiés puissent répondre à leurs besoin, répondre au flot de personnes qui arrivent et faire en sorte que les services dédiés aux personnes en situation d'#itinérance se concentrent sur leur mission première.» - Sonya Cormier, Directrice de projets MMFIM (2min11sec) Le Téléjournal 18 h Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal Mission Old Brewery (page officielle) #PavillonPatriciaMackenzie
L'itinérance dans les médias
#RevueDePresse
03.04.2018
Initiative intéressante et créative pour accrocher les jeunes de Dans la rue. (...) quand, vers l’âge de 25 ans, Alexandre a voulu se raccrocher, il s’est souvenu d’un intervenant d’un centre qui lui avait transmis le virus de la photographie. Alexandre est aujourd’hui photographe, mais aussi caméraman et technicien de scène. « Je me suis demandé ce que je pourrais faire pour aider à mon tour les jeunes qui vivent des problèmes, dit-il. J’ai pensé à la photo. » @La Presse
19.04.2018
L'afflux de demandeurs d'asile à #Montréal inquiète les ressources d'aide aux #itinérants Cette augmentation du nombre de demandeurs d’asile qui s’installent à Montréal entraîne de nombreux soucis de logistique pour ces organismes, qui soutiennent habituellement des personnes en situation d’itinérance ou vivant des situations financières difficiles. Depuis l’automne dernier, un délai de trois à six semaines est désormais requis pour obtenir la carte de membre de la Mission Bon Accueil, permettant de récupérer, toutes les deux semaines, un panier repas. À l'interne, les heures de travail ont également augmenté, précise Sam Watts. Mission Bon Accueil-Welcome Hall Mission « C’est une situation préoccupante, car elle a un impact sur notre mission principale qui est le service aux personnes en situation d’itinérance », confie Sonya Cormier, directrice de projets pour le Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal. L'afflux de demandeurs d'asile à Montréal inquiète les ressources d'aide aux itinérants Le Téléjournal 18 h #LaurentTherrien Mission Bon Accueil-Welcome Hall Mission Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal Mission Old Brewery (page officielle) #PavillonPatriciaMackenzie
13.04.2018
Dernier sprint pour solliciter la participation de 200 bénévoles de plus pour le soir du 24 avril ! Grâce à vous, nous réussirons à couvrir plus de secteurs de la ville à la rencontre de personnes en situation d'#itinérance. Cette année, les bénévoles iront dans le centre-ville, comme en 2015, mais aussi dans de nouveaux secteurs, comme Montréal-Nord, le site de l’ancien hippodrome Blue Bonnets dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et l’Ouest-de-l’île. - Journal Métro, 11 avril 2018. Inscrivez-vous dès maintenant! Soirée exceptionnellement humaine assurée!!!
L’itinérance chez les personnes immigrantes de Montréal
Série exclusive
Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal © 2018.