Grands dossiers

Le nouveau programme d’aide en itinérance du YMCA Centre-ville intitulé Sortie carcérale planifiée soutien la sortie des hommes et leur évite de tomber ou retomber en situation d’itinérance.

Dans un contexte où l’on chiffre de plus en plus le parcours des personnes sans domicile fixe, il semble que certains événements de leur trajectoire restent encore statistiquement invisibles dont la statistique de décès.

Pas de commentaire
03.08.2018

L’approche axée sur les forces développée par la School of Social Welfare de l’Université du Kansas dans les années 1980 peut être considérée à la fois comme une philosophie d’intervention et comme un moyen concret d’offrir des services de soutien. 

Le compteur du tableau de bord 2000SOLUTIONS est passé de 552 personnes logées en date du 12 juillet 2017, à 1046 personnes logées en date du 12 juillet 2018, soit 494 personnes de plus en un an.

Quels sont les besoins et les préférences en matière de logement pour les personnes autochtones fréquentant les ressources montréalaises? C’est la question à laquelle le Dr Eric Latimer et son équipe de recherche se sont penchés à la demande du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal.

Le Programme régional d’accueil et d’intégration aux demandeurs d’asile, mieux connu sous le nom de PRAIDA, intervient depuis plus de cinquante ans avec pour mandat d’offrir des services psychosociaux et de santé aux demandeurs d’asile à Montréal.

La Ville de Montréal a annoncé, le 12 juin dernier, une hausse de son soutien financier aux organismes communautaires œuvrant dans le domaine de l’itinérance.

  À la suite d’une démarche de consultation sur l’itinérance menée à travers le Canada, réunissant des spécialistes du domaine du logement et de l’itinérance, des fournisseurs de services locaux et régionaux et des personnes ayant vécu l’itinérance, le ministère de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a procédé à une […]

La Direction régionale de la santé publique de Montréal et la Direction de l’habitation de la Ville de Montréal ont mené une enquête pour connaître le profil des personnes vivant dans les maisons de chambres, leur état de santé, et leurs conditions d’habitation. 274 personnes vivant dans les maisons de chambres privées de Ville-Marie, de […]

Près d’un an après la mise en place du comité consultatif sur l’itinérance sous la présidence d’Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, le rapport final du comité a été rendu public.

La soirée du 24 avril 2018 fut des plus vibrantes à l’occasion du deuxième dénombrement de l’itinérance à Montréal. Le bilan provisoire de Je compte MTL 2018 est positif.

Le compte à rebours est commencé ; moins de 10 jours avant le jour J du 24 avril, moment désigné pour la tenue du deuxième dénombrement de l’itinérance visible à Montréal qui sera réalisé en même temps qu’un premier dénombrement dans 10 autres régions du Québec.

Pas de commentaire
05.04.2018

Découvrez les bénévoles de Je compte MTL 2018 qui parcoureront la métropole à la rencontre de personnes en situation d’itinérance les 24, 25 et 26 avril.

Ayant tenu en 1992 son premier dénombrement des personnes en situation d’itinérance, Calgary fut alors pionnière dans le domaine. Depuis, cette ville est citée en exemple pour ses actions coordonnées mises en place visant à solutionner l’itinérance.

Le 24 avril, Montréal compte sur la participation des Montréalaises et Montréalais pour réaliser Je compte MTL 2018, son deuxième dénombrement des personnes en situation d’itinérance.

Je compte MTL 2018 recherche 1200 bénévoles pour parcourir les rues, les parcs et la ville souterraine lors de la nuit du 24 avril à la rencontre de personnes en situation d’itinérance.

La Ville de Montréal a lancé, le 7 mars 2018, son plan d’action en itinérance 2018-2020 sous l’intitulé « Parce que la rue a différents visages ». Ce plan est le résultat d’une concertation avec plusieurs partenaires et de la participation des personnes de la rue elles-mêmes à qui il s’adresse.

Québec annonce un soutien additionnel de 11 M$ pour les personnes en situation d’itinérance.

À Toronto, le manque de leadership provenant de la mairie au fil des années a fait en sorte que les groupes communautaires se sont organisés.

Résultats d’une vaste consultation nationale sur la prévention de l’itinérance des jeunes lancés par l’Observatoire canadien sur l’itinérance. Le rapport est le fruit d’efforts s’échelonnant sur six mois et de consultations à travers le pays auprès de 114 jeunes.

Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal © 2018.