Je compte MTL 2018 : Bilan provisoire positif du deuxième dénombrement montréalais de l’itinérance

Pas de commentaire Par La rédaction | 7 mai 2018
Illustration

La soirée du 24 avril 2018 fut des plus vibrantes à l’occasion du deuxième dénombrement de l’itinérance à Montréal. La participation de la mairesse, qui s’est jointe à une équipe de bénévoles pour aller à la rencontre de personnes itinérantes dans les rues de la métropole, fut appréciée. L’implication du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ainsi que de l’administration municipale furent aussi notables puisque plusieurs de leurs représentants ont participé de près au dénombrement 2018, à la fois comme bénévoles sur le terrain, en soutien à la formation des bénévoles, à l’organisation et à la logistique.

 

Crédit photo: Mikaël Theimer

 

Les partenaires de Je compte MTL 2018 dressent un bilan provisoire positif de cette deuxième édition de l’exercice et estiment avoir relevé le défi de bien positionner le dénombrement pour ce qu’il est ; un outil de recherche et de cueillette de données servant à mesurer le phénomène de l’itinérance visible au fil du temps.

 

« (…) le dénombrement, c’est un exercice parmi d’autres pour documenter le portrait de l’itinérance (…) c’est une photo, hier soir, de l’itinérance visible à Montréal le 24 avril 2018. » – Julie Grenier, Directrice adjointe au PDGA/Partenariat CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, extrait d’une entrevue à RDI Matin le 25 avril 2018.

 

Sur la photo de gauche à droite:  Dr Eric Latimer, directeur de Je compte MTL 2018, Madame Valérie Plante, mairesse de Montréal, Madame Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de l’Île-de-Montréal, Madame Julie Grenier, Directrice adjointe au PDGA/Partenariat CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Madame Sonya Cormier, directrice des communications, Je compte MTL 2018 (MMFIM).

 

Documenter au-delà de compter

Bien plus qu’un simple exercice de comptage, le dénombrement de l’itinérance est aussi une enquête sur l’instabilité résidentielle, car il comporte la passation de questionnaires aux personnes abordées par les bénévoles dans les lieux extérieurs, les refuges et logements de transition le 24 avril, de même que dans les ressources les 25 et 26 avril derniers.  Des dizaines d’organismes collaborent aussi en passant les questionnaires à leurs résidents ou participants eux-mêmes, dans les deux semaines suivant le dénombrement.  Obtenir des données ponctuelles, en référence au soir du 24 avril 2018, est un objectif louable permettant d’avoir des indicateurs sur l’itinérance, ont fait entendre les journalistes Marie Grégoire et François Cardinal aux auditeurs de Gravel le matin (émission du 26 avril 2018).

 

« (…) c’est un indicateur parmi d’autres. »François Cardinal, Gravel le matin 26 avril 2018

« Ce n’est pas parfait… mais l’important c’est d’essayer de comprendre et pour moi c’est pour ça que cette opération-là est importante, c’est qu’on tente de comprendre pour apporter des solutions plus précises. »Marie Grégoire, Gravel le matin 26 avril 2018

 

Humaniser le dénombrement

Pour illustrer de façon plus humaine l’ampleur de l’opération Je compte MTL 2018, des équipes de bénévoles ont été jumelées à des médias et journalistes afin de couvrir et illustrer concrètement ce qu’est le dénombrement de l’itinérance en tout respect des personnes itinérantes. Des souvenirs impérissables de cette soirée du 24 avril 2018 résultent de la participation exceptionnelle de ces équipes de bénévoles médias.

 

Crédit photo: Mikaël Theimer

 

L’opération ayant eu lieu dans de nombreux  arrondissements et 125 secteurs différents, fut filmée et photographiée au centre-ville et dans les quartiers excentrés dont Rosemont, Montréal-Nord, Hochelaga-Maisonneuve et Côte-des-Neiges. Rappelons que Je compte MTL 2018 s’est déroulé simultanément avec des dénombrements dans 10 autres régions du Québec, afin d’alimenter le premier volet (de quatre ) qui composera le deuxième portrait de l’itinérance au Québec réalisé sous la direction du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

 

« Le portrait de l’itinérance a beaucoup évolué au fil des ans. Un exercice comme le dénombrement des personnes en situation d’itinérance visible nous permet non seulement d’aller à la rencontre des gens, mais de mieux saisir et documenter toutes ces subtilités qui permettent ultimement d’offrir des services plus adaptés. En tant qu’instance responsable de la coordination régionale intersectorielle des actions en itinérance, cet exercice prend également tout son sens pour mobiliser nos partenaires », souligne madame Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

 

Étapes à venir d’ici le dévoilement des résultats

Les 25 et 26 avril, l’opération Je compte MTL 2018 s’est poursuivie et des bénévoles ont visité une cinquantaine de centres de jour et d’autres ressources afin de demander aux personnes qui s’y trouvaient où elles avaient passé la nuit du 24 avril et, si elles étaient en situation d’itinérance visible ou cachée, leur faire  remplir le questionnaire. Dans d’autres ressources, notamment des logements de transition, ce sont les intervenants eux-mêmes qui font passer les questionnaires. Plus de 140 organismes du milieu communautaire collaborent à l’exercice. Par ailleurs, toujours dans le but de compléter les données, les centres hospitaliers, les ressources en dépendances et les établissements de détention fourniront des chiffres sur le nombre de personnes sans domicile fixe ayant passé la nuit du 24 avril sur leurs lieux.

 

Après avoir complété l’exercice des 24, 25 et 26 avril, l’équipe du Centre de recherche de l’hôpital Douglas s’attaque dès maintenant à recueillir les derniers questionnaires de ressources, compiler les données et rédiger un rapport. Le dévoilement des résultats suivra éventuellement à un moment choisi en concertation avec les nombreux partenaires de la deuxième édition du dénombrement. Il sera intéressant de prendre connaissance des nouvelles données 2018 en comparaison avec celles de 2015.

 

« La méthodologie utilisée à Montréal en 2018 est semblable à celle utilisée en 2015, tout en apportant un certain nombre d’améliorations. Nous visons obtenir une estimation plus précise et complète du nombre de personnes ayant passé la nuit dans des lieux extérieurs. Il sera intéressant de voir les différences entre les résultats de 2015 et ceux de 2018, notamment l’impact de nos efforts collectifs visant à aider les personnes en situation d’itinérance chronique », ajoute Dr Eric Latimer, directeur de Je compte MTL 2018.

 

Merci de votre implication !

Au nom des partenaires Je compte MTL 2018, nous tenons à remercier l’ensemble des bénévoles pour votre intérêt et votre engagement envers les personnes en situation d’itinérance. De même, nous remercions les nombreux organismes communautaires et collaborateurs du milieu ayant participé à la réussite de cette grande opération montréalaise. Grâce à vous, nous avons pu remplir ensemble notre mission Je compte MTL 2018 !

 

« Je remercie les centaines de bénévoles qui sont allés à la rencontre des Montréalaises et Montréalais en situation d’itinérance dans plusieurs arrondissements. Les données recueillies nous permettront de mieux cerner les différents visages de l’itinérance dans notre ville et d’alimenter les efforts visant à documenter l’évolution de ce phénomène complexe, en vue de toujours mieux aider celles et ceux qui le vivent. Cet important exercice sur le terrain, mis en œuvre avec la collaboration de nos partenaires, permettra également aux bénévoles de connaître l’histoire de ces hommes et de ces femmes vulnérables et tous les efforts qu’ils déploient pour se sortir de la rue avec dignité », déclare la mairesse de Montréal, madame Valérie Plante.

 

À propos de JE COMPTE MTL 2018

La Ville de Montréal et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ont mandaté le Centre de recherche de l’hôpital Douglas, affilié au CIUSSS-de-l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal et à l’Université McGill, en étroite collaboration avec le Mouvement pour mettre fin à l’itinérance à Montréal (MMFIM), pour réaliser Je compte  MTL 2018. Ce deuxième dénombrement montréalais s’inscrit dans le cadre du Plan d’action en itinérance de la Ville de Montréal, du Plan d’action intersectoriel en itinérance de la région de Montréal 2015-2020 et de la réalisation d’un deuxième portrait sur l’itinérance au Québec.

Site Web : jecomptemtl2018.ca | Page Facebook : facebook.com/jecomptemtl

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal © 2018.