Retour sur le rapport du comité consultatif sur la prochaine Stratégies des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI)

Pas de commentaire Par La rédaction | 25 mai 2018
Illustration

Près d’un an après la mise en place du comité consultatif sur l’itinérance sous la présidence d’Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, le rapport final du comité a été rendu public. Ce comité avait pour mandat  (voir page 6) de tenir compte des idées émises lors de la consultation sur la Stratégie nationale sur le logement.

Le comité a formulé plusieurs recommandations, que voici :

  • Qu’il y ait en permanence un comité consultatif formé de personnes ayant un vécu en itinérance;
  • Que la définition de l’Observatoire canadien sur l’itinérance soit adoptée par le Gouvernement canadien;
  • Que les systèmes locaux de lutte contre l’itinérance soient coordonnés;
  • Qu’une stratégie nationale de données soit élaborée, ce qui inclut les données sur l’utilisation des refuges, les dénombrements ponctuels, la liste nationale des fournisseurs de services et les rapports sur les résultats;
  • Que l’approche Logement d’abord (SRA) soit utilisée pour les personnes vivant l’itinérance chronique et qu’elle soit adaptée selon les collectivités locales;
  • Hausser le nombre de collectivités désignées visées par la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance;
  • Répondre aux besoins des sous-populations à risque d’itinérance, par exemple les Autochtones, les femmes, les jeunes;
  • Privilégier un financement accru pour le Nord;
  • Recentrer le financement national notamment pour l’innovation et le renforcement des capacités locales;
  • Réduire l’itinérance par la prévention en adoptant une définition (page 33) et via le financement de la recherche et des projets pilotes;
  • Faire respecter le droit au logement pour les personnes en situation d’itinérance, ce qui inclut un plan pour mettre fin à l’itinérance et les investissements de la Stratégie nationale sur le logement. On y recommande que le Gouvernement mette en place une Stratégie nationale pour éliminer l’itinérance;
  • Harmoniser la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance avec la Stratégie nationale sur le logement et coordonner les mesures fédérales sur l’itinérance, comme aux États-Unis, qui travaille avec 19 partenaires fédéraux.

La spécificité du Québec est  abordée à plusieurs endroits dans le document.

Voici ce que l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance a retenu du rapport : http://fr.caeh.ca/onze-choses-a-savoir-a-propos-du-rapport-du-comite-consultatif-sur-litinerance/

Cliquez ici pour consulter le rapport final du comité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mouvement pour mettre fin à l'itinérance à Montréal © 2018.