Bonification du Tableau de bord 2000SOLUTIONS

Pas de commentaire Par La rédaction | 29 mai 2019
Illustration

Le MMFIM intègre des données contextuelles pour mieux comprendre la réalité des personnes en situation d’itinérance.

Le Tableau de bord 2000SOLUTION a été mis en place en 2017. Il est le résultat d’une remarquable mobilisation d’organismes spécialisés en itinérance qui fournissent des données sur le nombre et la réalité des personnes logées grâce à leurs différents programmes d’accès au logement.

Il s’inscrit dans la philosophie du MMFIM qui favorise la cueillette et le partage d’informations pertinentes, une meilleure coordination des ressources disponibles et l’application des meilleures pratiques.

Le MMFIM a récemment procédé à une analyse complète de son tableau de bord afin d’en bonifier la portée et la pertinence. Plusieurs recommandations ont été émises afin de maximiser cet outil de partage de données. Parmi celles-ci : l’intégration de données contextuelles.

La personne en situation d’itinérance évolue dans un environnement qui présente des facteurs de risque qui influencent son état de vulnérabilité. L’itinérance, visible ou cachée, est un phénomène préoccupant marqué par la grande pauvreté, l’isolement et bien souvent la maladie physique ou mentale. Il n’y a pas de portrait unique de l’itinérance, ni une seule réponse à offrir. En comprenant mieux les facteurs de risque qui, individuellement ou collectivement, rendent les personnes plus vulnérables, cela permettra d’agir en prévention.

L’intégration de données contextuelles au tableau de bord consiste à placer les informations fournies par les organismes partenaires dans le contexte socioéconomique montréalais. Elle offre une « vue d’ensemble » de l’écosystème dans lequel évolue les personnes en situation d’itinérance, ou à risque d’itinérance, en mettant en lumière certains facteurs pouvant conduire à la rue. On pense ici aux informations sur le logement, la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Un quatrième indicateur présente des points de bascule qui sont trop souvent liés à un ou de multiples épisodes d’itinérance. Enfin, certaines données du dénombrement 2018 sont mises en lumière pour présenter le portrait des personnes en situation d’itinérance visible.

Le MMFIM estime que ces ajouts permettront aux utilisateurs du tableau de bord de mieux comprendre la réalité des personnes en situation d’itinérance et, de ce fait, l’importance de recueillir et de partager des données pour avoir un impact réel dans la vie de ces dernières.