Revue de Presse – Mai 2016

Pas de commentaire Par Cynthia Lewis | 3 juin 2016
Illustration

Nous vous proposons une sélection d’articles sur la question de l’itinérance parus dans les journaux nationaux et internationaux. 

Old and On the Street: The Graying of America’s Homeless

31 mai 2016

Le New York Times dresse un portrait exhaustif des effets entrecroisés entre l’itinérance et le vieillissement en Amérique du Nord. Selon une perspective démographique et anthropologique, l’article décrit les impacts de l’élévation de l’âge sur une tranche de la population américaine appauvrie par les aléas de la vie et la succession de crises économiques et/ou immobilières. Le texte, par de nombreux exemples, dépeint les défis qu’impose l’accroissement de cette population vieillissante de sans-abri en matière de logement, de service et de soutien, ainsi que les coûts financiers et humains de cette problématique sociale en émergence.

Homelessness – Sault Ste. Marie, Ontario – survey nets results for agencies

27 mai 2016

Selon une étude récente, la ville de Sault Ste. Marie (Ontario) aurait une population très spécifique de sans-abri. Celle-ci se composerait notamment d’individus provenant des communautés autochtones, dont la vaste majorité serait des hommes (âgés de 31 à 45 ans), ayant été sans-abri sur une période de plus d’un an. En outre, plusieurs d’entre eux ont connu soit un passage dans un pensionnat, soit un passage dans une famille d’accueil. Cette enquête est la première du genre à avoir utilisé la méthode du dénombrement ponctuel – sur une journée donnée – pour capturer un instantané des personnes en situation d’itinérance de cette collectivité. Le rapport stipule la nécessité d’améliorer la prise en charge des personnes sans-abri à long terme, notamment par des solutions concrètes et efficaces sur le terrain en matière de logement permanent et de service.

Coalition, Labor and Greens urged to halve homelessness in next decade (Australia)

23 mai 2016

En Australie, près de 100 000 individus vivent une situation d’itinérance lors d’une nuit donnée – y compris plus de 44 000 jeunes et enfants –, alors que près de 200 000 personnes cherchent de l’aide en matière de logement, de service et de soutien. Ce sombre tableau a été décrit dans une lettre ouverte par un regroupement d’organismes et fournisseurs de services pour sans-abri. Ceux-ci enjoignent les principaux partis au pouvoir de faire de la lutte contre l’itinérance une priorité nationale, notamment, en prenant des engagements fermes pour réduire de moitié l’itinérance lors de la prochaine décennie.

LaFLECHE (Niagara, Ontario): A better approach to homelessness

20 mai 2016

Dans les prochaines semaines, un rapport complet sera déposé sur la situation de l’itinérance à Niagara en Ontario. Ce dossier devrait fournir une image plus claire de la problématique, en répertoriant les endroits où les citoyens les plus démunis se trouvent et en dénombrant cette population. Éventuellement, ces données pourront aider les administrateurs à mieux encadrer les services et les ressources sur le terrain; particulièrement en matière de logements sociaux. Selon le Maire Walter Sendzik, il faut une approche à la fois concertée et dynamique qui impliquera l’ensemble des acteurs du milieu de l’itinérance, ainsi que les communautés de la région. Cette perspective doit également s’inscrire dans une vision à la fois locale et nationale.

Is There a Homelessness Problem in Mississauga (Ontario)?

19 mai 2016

Un examen plus approfondi sur la crise du logement dans la région de Mississauga a démontré que les problèmes liés au coût du logis ne seraient pas nécessairement associés qu’au faible revenu des individus, mais qu’ils concerneraient également des locataires ayant un revenu modéré et travaillant à temps plein. S’intéressant au sujet, des journalistes ont enquêté sur une des facettes de la crise du logement de cette région : l’itinérance cachée. À partir d’entretiens sur le terrain, leur enquête a examiné l’histoire des individus touchés par l’itinérance. Leurs conclusions démontrent qu’au-delà de la diversité des impacts qu’impose le coût élevé d’un logis – depuis les années 1980 – Mississauga est aux prises avec une augmentation importante du nombre de personnes vivant un épisode d’instabilité résidentielle. Les auteurs soulignent également que l’itinérance chez les jeunes serait aussi un enjeu d’importance dans cette localité ontarienne.

Homeless people need more mental health support, says charity (UK)

18 mai 2016

Un nouveau rapport de l’organisme St. Mungo’s (au Royaume-Uni) – Stop the scandal – met en évidence les liens entre la santé mentale et les personnes sans-abri dormant dans les lieux extérieurs. Selon cette recherche, près de quatre personnes itinérantes sur dix auraient de graves problèmes de santé mentale dans cette localité. Les femmes – vivant une situation d’itinérance chronique – seraient plus enclines que les hommes à en souffrir. De même, les probabilités de dormir dans la rue sont plus élevées chez les individus ayant quitté une institution psychiatrique. Les conclusions du rapport mentionnent la nécessité d’élaborer une stratégie nationale pour lutter contre l’itinérance, d’augmenter l’aide financière en matière de logement, de service et de soutien pour les personnes sans-abri et d’ériger une nouvelle loi qui garantirait un hébergement aux individus qui sortent d’une institution psychiatrique.

Proper housing is a crucial health issue

12 mai 2016

Un logement stable, sécuritaire et abordable est essentiel pour maintenir et améliorer la santé globale des individus, notamment chez les personnes en situation ou à risque d’itinérance. Cet article souligne les impacts liés à un logement précaire et ses nombreuses répercussions sur le développement de maladies chroniques, ainsi que sur la santé mentale et physique des individus et des familles. Devant l’augmentation du phénomène de l’itinérance et de l’instabilité résidentielle au Canada, les auteurs stipulent la nécessité d’une stratégie nationale en matière de logement et les besoins d’unir efficacement l’ensemble des acteurs concernés.

Jeff Kositsky named 1st director of SF’s new homeless department

11 mai 2016

Le maire de San Francisco a annoncé récemment la mise en place d’un nouveau ministère de l’Itinérance, une idée galvaudée à l’hôtel de ville depuis près de 14 ans. On retrouve parmi les objectifs du nouveau directeur – Jeff Kositsky – : unifier et mieux coordonner l’ensemble des services offerts à la population et améliorer l’informatisation ainsi que le traitement des données en itinérance. Cette nouvelle initiative intervient alors que la lutte contre l’itinérance à San Francisco montre peu de signes d’amélioration. En 2015, près de 6 686 personnes étaient en situation d’itinérance, soit une légère hausse de 3,8 % par rapport au nombre précédent, tel que recueilli lors du dénombrement ponctuel de 2013.

Census finds big drop in Central Florida homeless

9 mai 2016

Selon les résultats du dénombrement des sans-abri de la Floride centrale, l’itinérance aurait chuté de 23 % en 2015, soit une diminution de 60 % depuis 2013. Une des raisons principales de ce succès réside dans les efforts de la communauté afin de fournir des logements permanents aux anciens combattants et aux personnes en situation d’itinérance chronique de la région. Selon Andrae Bailey, président de la Central Florida Commission on Homelessness, ces résultats optimistes prouvent que l’approche « Logement d’abord » est efficace, alors que près de 3 400 personnes en 2015 sont passées de l’itinérance à la stabilité du logis dans les comtés d’Orange, Seminole et d’Osceola.

Homelessness Rises in Los Angeles, Except for Veterans and Families

4 mai 2016  

En 2015, la population de sans-abri a bondi de 5,7 % à Los Angeles. Pourtant, les données fournies par le dernier dénombrement démontrent une baisse significative des personnes en situation d’itinérance, notamment chez les vétérans et les familles. Cette réduction serait le résultat d’efforts soutenus en matière de logement, de service et de soutien auprès de ces groupes spécifiques. Toutefois, il s’agit de la seconde année consécutive où on enregistre une augmentation importante dans le dénombrement de la population itinérante à Los Angeles. Selon les autorités locales, cet accroissement s’explique en partie par un plus grand effort de la ville pour dénombrer les jeunes sans-abri de la région.

Anthropologue et démographe, Cynthia Lewis participe depuis 2015 aux différents projets instaurés par le MMFIM. Elle est également responsable du Projet Pairs, qui consiste à offrir un espace de discussion aux personnes qui vivent ou qui ont vécu l’expérience de l’itinérance à Montréal.


Fatal error: Call to a member function get_data() on string in /home/mmfimca/domains/mmfim.ca/public_html/wp-content/plugins/wp-simple-related-posts/simple-related-posts.php on line 126